Facebook du Franco

Publié le par Français du monde - adfe - Costa Rica

Facebook intitulé « EL FRANCO, liceo franco costarricense » 

 

Au sujet de la page facebook du lycée franco costaricien, nous avons protesté à plusieurs reprises auprès de la direction du lycée et de l’ambassade de France. Ce site est tenu par la mère d’une ex-élève qui utilise le site facebook qu’elle a créé « El Franco Costa Rica, liceo franco costarricense » comme s'il était celui du lycée. Elle a su grâce à cette confusion se faire plus de 4000 « amis ». Mais comme chacun le sait, un établissement français (puisqu'il est pris comme tel) n'a pas le droit de montrer ses appartenances politiques et de faire du prosélystisme auprès des élèves. Nous avons donc renouvelé notre demande  au nouvel ambassadeur M : Chauvin en poste à San José d’intervenir pour faire cesser ce qui est une  usurpation d’identité.

 

Lettre à M. Jean-Baptiste Chauvin, ambassadeur de France au Costa Rica

 

Monsieur l’ambassadeur, 

 

Suite à notre réunion du 2 avril 2013, nous renouvelons notre protestation sur l’existence d’un compte facebook « El Franco, liceo franco costarricense ».
Ce compte a été créé par une personne qui a exercé des responsabilités au sein de la Junta Directiva de l'Association Franco Costaricienne d'Enseignement, mais qui n'est plus membre aujourd'hui de l'AFCE.  Ce site s'est fait "ami" de la plupart des enseignants, parents d’élèves, élèves et ex-élèves du lycée au moment où le lycée connaissait la plus grande crise de son histoire.
Il s’agit tout simplement d’une usurpation d'identité : une personne privée ne peut pas communiquer, informer ou animer un réseau social en se prévalant de la raison sociale de notre lycée à tous, c'est à dire en instrumentalisant un bien commun à des fins particulières.
Ce site, qui partage des photos des différentes générations d’élèves et informe ses amis sur l'actualité du lycée prend aussi régulièrement des positions politiques personnelles. Il devient ainsi un instrument de prosélytisme qui laisserait à penser que les idées qu'il véhicule sont celles de l'ensemble de la communauté éducative du lycée franco-costaricien.
 Exemples :
- Lors de la dernière campagne électorale, le compte était ami de "tous contre Hollande".
- Actuellement il y a des prises de position politiques, suite à l’affaire Cahuzac.
Plusieurs parents d’élèves ont déjà soulevé le problème devant le proviseur, M. Gauci, et ont eu l'an dernier pour seule réponse : «Le cas sera étudié en Junta Directiva. Bien que, personnellement je ne vois pas comment l'AFCE ou la Direction du lycée pourraient imposer la fermeture d'une page Facebook d'initiative privée qui réunit des membres de la communauté éducative, des anciens élèves et des amis de son propriétaire. Je vous rappelle que le nom "Franco" n'est pas une marque déposée. »
Il y a pourtant une solution simple qui s'impose et que nous vous demandons de porter afin de mettre fin à cette usurpation d'identité qui nuit, non pas à une marque, mais à un bien commun : que la personne qui gère cette page le fasse à titre personnel en supprimant dans son intitulé toute référence au lycée franco costaricien. Dans ce cas-là elle pourra afficher sans problème ses opinions politiques.
Nous vous prions de porter une attention particulière à ce problème signalé, qui peut paraître anodin mais qui est symbolique d'une certaine conception du système éducatif dans laquelle "des croyances, qui sont personnelles, libres et variables" se confondent avec ce qui est "commun" à tous. (Jules Ferry, Lettre aux instituteurs, 17 novembre 1883).

 

 

Alors que les années précédentes, aucune réponse n’avait été fait donnée à nos demandes de la part de l’ambassade de France et de M. Gauci, proviseur du lycée franco costaricien, cette fois-ci, une réponse immédiate a été faite :

- La page facebook a changé de nom et a enlevé le mot « liceo ». EL FRANCO COSTA RICA ( franco costarricense)

- Tous les commentaires et statuts anti socialistes, anti gouvernement ont été supprimés.

Est-ce suffisant ? Il reste encore l'appartenance au groupe fermé de l'UFE. Ne vaudrait –il pas mieux que la personne propriétaire de la page ajoute son nom pour éviter définitivement toute confusion ?

 

Affaire à suivre. Il faut rester  vigilant car la manipulation d’enfants et d’adolescents est facile et l’impartialité doit rester de vigueur.

Suite du feuilleton

Mieux vaut râler que se taire, et mieux vaut aussi argumenter.

Le facebook a changé de nom. Maintenant c'est: Eve Franco Costarricien Lundep

Super, et merci à Evelyne qui a eu l'intelligence de comprendre nos arguments.

Commenter cet article