Mastatal

Publié le par Français du monde - adfe - Costa Rica

Mastatal

Prochaine randonnée de Français du monde-adfe

Le 27avril au parc national la Cangreja.
Rendez-vous à 7 heures 30 Plaza del sol
ou à 8 heures 45 à Santiago de Puriscal en face du parc.
L’entrée du parc se situe à 45 km au sud-est de Puriscal.
Prendre la route qui va de Puriscal à Parrita, à Santa Rosa prendre la route 318 qui conduit à Mastatal.
Prévoir un pique-nique, de bonnes chaussures, beaucoup d'eau et un imperméable

http://www.costaricainfolink.com/es/parque-nacional-la-cangreja-costa-rica/

Sur les traces d’un passé, et à la mémoire de français qui cherchaient à changer de vie

A Mastatal, au milieu des montagnes de Puriscal, au pied de la « Cangrera » au Costa Rica, là où les couleurs sont éblouissantes, vinrent trouver refuge en 1920 des militants anarchistes français. S’ils fuyaient l’enrôlement dans l’armée de la guerre de 14, ils cherchaient aussi à fuir la vie de la ville, et idéalisaient le retour à la terre.

La vie ne fut pas facile pour eux, entre la perte des récoltes, l’utilisation de la machette, les piqûres de serpents et de scorpions sous une chaleur à laquelle ils n’étaient pas habitués.

L’anarchiste Charles Simoneau, qui se faisait appeler Pedro Prat, fut le fondateur de cette colonie, il baptisa sa ferme « Far away »; et le dernier colon qui y vécut, René Baccaglio, décéda en 1999 à San José,

Il est intéressant de noter que la communauté fit venir une imprimerie et publia un journal « El sembrador» – Le Semeur (du Costa Rica). Y fut aussi édité un livre de l’écrivain français Palomares, qui fut traduit en espagnol par Joaquín García Monge : “MI MUJER Y MI MONTE”.

Nous marcherons donc le 27 avril sur les traces de ces idéalistes individualistes.

ChV

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article